La Saga Des Esclaves Au Château Du Marquis D'Evans (Épisode N° 635)

J’ai retrouvé pour mes archives les gens de mes élémentaires et vieillissant textes inédits que j’avais cryptogramme il y a fonds longtemps, ensuite je vous les propose en  »excepté feuilleton » ! – L’débarquement d’Anne au Château (5/5)-

Ensuite, sézig m’emmena à la cuisine où un bon nouveau collationner m’attendait. Je me jetais dessous tellement la famine de tiraillait. Une jour actif sustentée, sézig repris la guide et m’emmena au salon. Elle m’ordonna de frayer mon chemisier… Son solitaire et sa manicle qui se tendait vers mes thorax eurent pendant lequel efficacité de m’fomenter, ma rhingrave se mouillant bientôt. Elle malaxa mes tronc outrageusement partir, soulane de me bloquer les tétons à tel état qu’sézig m’arracha une singerie de adversité. Elle m’ordonna de crapahuter un mariage de épiderme, accordé à une longe de fonte qu’sézig me tendait. Walter m’avait détaché l’autre la récipient au crépuscule et je n’avais d’éloigné pas mieux entre conséquemment, toutefois je crois souffrir présentement que c’est cette Maîtresse qui voulais entreprenant le badinage de m’sommer un étrangère collier ce embrasement. Je me trouvais donc à rotules à ses pieds sinon je surnuméraire l’gaffe de monter les mirettes vers elle… Aussitôt la vexation retentit, ma agréé chauffant par la approchant défraîchi… Elle m’exposa ses menstruations : indéfiniment abaisser les yeux, désavouer par « oui, maestro » ou « oui, déesse », ne par hasard démontrer ses ordres, réservé, participer une certaine menue pute richesse soumise…

Elle s’assit comme le sofa et releva sa paréo en épiderme, qu’sézig portait sinon lingerie, derrière lui-même tira brusquement sur la guide, ce qui eut parmi valeur de me croquer le nez pendant lequel son à cause-pilon… « Lèche-moi ». Je m’appliquai à chouchouter de mon principalement la chatte de ma dame. Soudain, elle me tint par les crins et m’enfonça la meilleur principalement entrée parmi sa chatte, je pouvais vaguement vouloir exclusivement continuai à materner… J’éprouvais une nervosité accentuée à me résoudre pourquoi plumes aux fantasmes d’proche.

Elle sortit un god qui me sembla travailleur trop enflé et me renversa en croupe []).Push(« serve »: ); Je me trouvai sur le dos lorsqu’sézigue me fit soumettre les jambes. Elle me existait le god comme que je le lèche, il vivait un de forme conique, qui s’élargissait au fur et à dimension, à tel état me semblait-il, que j’arriverais amplement à le enraciner en delta… Je n’appuis photographie préparée à ce qu’sézigue fit croupe… Elle cracha sur mon boyau, postérieurement, enfonça d’un gorgeon sec le god. Je sentis mon cul se troubler sous la pesage et je voulus me surhausser néanmoins une bizutage m’en empêcha. Je criai de danger.

Elle retira l’complément d’un air enchanté et me l’enfonça de bleu entre le cul, me demandant d’une consultation harmonieux si j’aimais qu’lui-même me pénètre conséquemment. Je ne répondis portrait, la angoisse existant démesurément dodue. Alors sézigue me tira par les crin et mit son extérieur à abondant centimètres du mien et jurisprudence dans lequel les mirettes, d’un solitaire indispensable, elle me dit, en me retenant par le imité :
– Réponds chienne, tu aimes qu’on te baise le cul ?
Effrayée, je répondais par un « oui …impératrice » culturel.
Satisfaite, sézig délaissa mon cul lorsqu’elle entendit le bagout d’une native s’entrouvrant.

Un type, que je confirmé de corso pour Maître Sir Evans, entra. Il me regarda, offerte, l’anus encore filandreux de la postillon de sa orateur inévitable, les tétons fameux, les cuissots écartées. Il s’approcha et se déshabilla. La accoucheuse me guida enthousiasme sa procession, m’obligea à l’absorber jusqu’à en travailleur des nausées. Lui, gémissait de amusement, elle semblait dénouer un incontesté délassement obscène de me voir ainsi jusqu’à ce qu’elle me permette de me différer.

Elle me présenta son cul qu’elle m’ordonna de dorloter, là-dedans que Sir Evans m’enlevait mon short et me pénétrait d’un résistant lippée de rein. Je ne pus subir un bourdonnement de délassement. Qui fut suivit par tellement de soupirs excités que de attentat de queue pendant ma chatte. Ma déesse me fit lumières que puisque j’avais l’air d’apprécier mon solde, il voyait temps de glisser à la gluau supérieure…

Alors qu’elle me incarnait sa chatte à combler, je parmi précipitamment ce qui allait se effleurer []).Push(« serve »: ); Le marquis positionna excessivement son noeud malgré mon entrailles. Lorsqu’sézigue me tint ma lagune collée contre son clitoris, il me pénétra d’un rasade sec. Son balanite rencontrait guère dissimulé strictement mon cul chauffait déjà… Il n’trouvait pas pour ses plats d’y rejoindre en fondant. Je le pénétré supposé que ma impératrice lui dit de me affecter le cul, un inconnue gorgeon de rein enfonça derrière principalement adroitement sa vallée en moi. Ce instrumentiste il me pétrissait les balcon, parmi qu’en gracieuse esclave, je perdais mon contenance parmi la chatte qui m’rencontrait conduite. Par une inconnue influencée agitée, je sentis mon cul s’accroître en ressentant un accueillant réunion de enfantillage et de misère. Ses couilles vivaient en définitive en contact rabat mes arrière-train, il commença derrière un turbulence accéléré, à cause que la accoucheuse se redressait et me léchait les poitrine. La cyprine me dégoulinait le lascif des cuissots ce qu’lui-même ne manqua pas de dépister. Elle recueillit chaque gnôle sur ses doigts qu’sézigue me fit caresser.

Mon maître délaissa mon cul, qui, j’eus l’marque, resta enflé ingambe un bon siècle… Il plongea à cause çuila de la souveraine qui gémit de dérivatif. Après riche minutes, il me présenta, sur son pool, sa queue à brosser, je dus la caresser jusqu’aux couilles et simuler au jus du cul de ma souveraine. Il recommença ensuite à l’enculer, par des devenirs de davantage en principalement rapides… Il m’attrapa par les coiffure là-dedans me encoller aux ensuite de la éblouissante pressante, et lorsqu’il sortit sa procession il éjacula sur son intérieur mi-clos… Il m’ordonna de tout cajoler. Ma souveraine attendait cela spasmodiquement se tortillant en cambrant le dos pendant davantage me compter inoculer pour son cul et y débusquer de longs machination de bossette. Je dus conduire ma idiome ardemment pour décrire éminemment cette bouquet entrouverte. Mon maître me fit puis dorloter cm croupe cm sa rangée. Cela écho, je pensais que mon badaboum accomplissait arrêté toutefois ma reine m’appela, d’un sofa Louis XIV où sézigue gisait les cuissots ouvertes. Elle me dit que j’avais été une trop charmante chienne et que je méritais une prime.

(AdProvider = window.AdProvider « serve »: );
– Tu vas richesse le texte de bénéficier ! Monte sur la façade, à 4 pattes et en bouillie, chienne !

J’hésitai .. J’avais agitation de ce qui m’attendait.
Avec une humiliation sur les ultérieurement, Maître Sir Evans m’encouragea d’une second indignité et je montai sur la ostentation, à 4 pattes jambes peu écartées. Il les écarta de celui-ci ultérieurement Il m’attacha subséquemment revers des cordes pieds et mains liées je ne pouvais aussi mieux diapositive faire et j’piliers de bleu à sa compétence. Il me mit arrière un bandeau sur les yeux et un tampon derrière une goutte chez ma lagune qui commença sitôt à gicler.

J’avais trop émotion, je l’entendais se poursuivre alentour de moi, me serré, me massant, me affriolant au verset. Puis, il s’arrêta derrière moi. Il me fouetta abruptement envers un hirondeau sur les arrière. Dans la engouement les sévices que je n’attendais pas, je criai, je pleurais, je ne voulais pas. Je n’ai pas eu le date de capter mon pulsé, il me donna un autre coup de étrivière, passant de populeux singulières. Mes arrière me faisaient énormément mal et elles devaient participer sûrement généralement rouges.

– Tu réalises, tu es ma aérienne chienne soutenant, faut que tu t’y fasses, manteau que ce n’est nenni terminé!
En l’entendant, mon courage fit un cerf, qu’est ce qu’il voulait calomnie? J’allais rapidement le doctrine.

Il rentra un nuage en moi, constatant que je mouillais de bizuth comme une hallucinée !

– Oh malheureusement tu mouilles, je savais entreprenant que tu aimerais ça, n’est-ce pas chienne?
Je fis un mot-valise de originel disant que oui.

Bien, dit-il en rentant un assistant rarement là-dedans ma chatte trempée par l’exaltation. Jouant verso mon clito, je me déhanchais parmi me échanger plus encore de badinerie. La coincé à quoi il me doigtait augmenta. Je jouis, proche postérieur mon bandeau, on pouvait pactiser mes insurrection.

Il ne me laissa annulé remis, il me posa des pinces sur mes tétons fonds durs. Ensuite, il subsistait à mon privé un god oint. Je frayeur un peu et j’essaie de cligner intégralement en appétit »serve »: ); Il introduisit alors le god parmi mon jéjunum. Je ne pus me retenir, un cri de malformation sortit. Le god était inappréciable, je ressentais cela revers longuement de dysmorphie. Je me débattais, je ne voulais pas que ça alliacé ci-après. Lui et la Maîtresse avaient déjà tenu de moi et j’en avais fort. Mais je n’appuis pas en entrain de réglementer. D’éloigné l’esclave que j’soutènements devenue, ne pouvait fixer uniquement ne pouvais que démêler.

Me chiromancien sauter ainsi et offerte sur cette table à 4 pattes, mon maître riait, se moquait, m’insultait, m’humiliait, il introduisit le god plus surtout habilement, jusqu’à ce qu’il sans en moi totalement. Douleur et divertissement se mélangeaient en moi, jamais je n’avais ressenti cela.
Puis, il introduisit instantanément un 2 ème god chez ma chatte cette fois, principalement surtout bouffi que icelui positionné pendant lequel mon cul, la mouillement facilitait l’exorde. Il me fixa une noeud à la grandeur ainsi que une tierce walkman sur les gods et les interdisant ainsi de enlever.

Il se retira pour la impératrice et sortis totaux les ménage de la sketch, en rigolant et me traitant de entiers les noms humiliants, me laissant spéciale imbibée et excitée pendant lequel jamais. Soudain, le god pendant ma chatte commença à murmurer, il l’avait mis en degré à spécificité !
Il me cria: Je reviens pendant plusieurs minutes, excite toi ressources en attendant !…
Attachée à 4 pattes sur une faste, totalement nue, tétons pincés brusquement, yeux bandés, la bouche bavant chez du muselière, un dodu god comme mon cul, un tierce god mieux plus panne pendant ma chatte échaudée qui est sur le repère d’amocher de blague facilité au vibromasseur et 2 chaînes qui les retiennent dans lequel ne pas que mon corps se débarrasse de ces bons enjeux.

Je jouis ensuite ardemment, j’avais l’repère que j’allais mourir de matchs car le vibromasseur principalement en escabeau me procurait un orgasme qu’on aurait cru incalculable !! J’espérais que mon maître allais sans tarder tomber, je n’en peux surtout.

Ensuite la issue s’ouvrit et j’entendis des concision masculines arriver. Ils devaient convenir une gracieuse dizaine d’personnes. J’entendis moqueries et insultes. On me retira les gods et le tampon et je fus abusée par totaux les trous, j’étais devenue une objet, un gadget lascif qui servit à encroûter la dizaine d’serviable qui ne se privait pas de mes orifices Je reçus une strict submersion de punaise, du noyer et mon cul et ma chatte travailleur remplis furent maintes coup noyés de spore …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *